Une des raisons d’éviter la punition dans l’entrainement animalier

Quand un animal adopte un comportement, les sentiers associés à la réalisation de ce comportement sont renforcés dans le cerveau. Donc si c’est un comportement que vous ne voulez pas, punir ce comportement pourrait résulter sur la diminution des chances que celui-ci se répète, mais le fait que l’animal renforce ce sentier cérébral est l’une des raisons principales pour lesquelles une future diminution ne reste qu’une possibilité. Il est préférable de distraire l’animal ou de proposer un comportement alternatif AVANT qu’il adopte ce comportement non désiré. En n’exerçant pas ce comportement non voulu, les sentiers sont inutilisés, s’affaiblissent et deviennent moins faciles à utiliser à l’avenir. Comprendre comment le cerveau fonctionne pendant l’apprentissage fait de nous de bien meilleurs professeurs !

Texte de Amber Batson BVETMED MRCVS traduit par Pryschka Dehaene

Advertisements